Interview de Mr Jonathan Sartoux, responsable de la société Cake Factory et Chef patissier.

03 avril 2019
PacificFoodLab

Présentation de la société : 
Le responsable est MR Jonathan Sarthou qui est aussi le chef patissier. Cake Factory a été créée en octobre 2017 avec un démarrage à 4 personnes et qui compte aujourd’hui 9 personnes. Cette entreprise artisanale est spécialisée en conception de gâteaux, viennoiseries et patisseries. 90 % de sa distribution concernent les Grandes et Moyennes Surfaces. Elle fournit notamment les grandes surfaces de la place, ainsi qu’ Aircalin, Le Médipole…Le point fort à noter sur cette entreprise est qu’elle a été la première sur le territoire à fournir les magasins en boites recyclables. Elle dispose de 200 m2 de surface de production dont 140m2 de laboratoire, le reste réparti entre les bureaux et les zones de logistique. Elle est en plein essor de développement de produits.

Quelles ont été les offres proposées par Cake Factory pour "Les Cantines à l’Unisson 4" ? 

Des brownies, des fondants au chocolat, et des madeleines.

Quelles sont les raisons de votre implication sur cette opération ?

Je suis impliqué pour des raisons familiales et personnelles car je suis très concerné par le bien-être alimentaire des enfants.

Que vous inspirent les Cantines à l’Unisson ?

Le bien-être alimentaire des enfants.

Vous avez pu goûter le repas servi aujourd’hui, comment l’avez-vous trouvé ? 

Très bon !

Et concernant votre produit, comment l’avez-vous trouvé par rapport à la présentation, et comment a-t-il été servi ?

Je l’ai trouvé très bon, bien présenté ; par contre, concernant la crème anglaise qui a été rajoutée, il aurait fallu avoir le choix : avec ou sans.

Est-ce que votre dessert était conforme à vos attentes ? 

Oui et au niveau de la portion aussi.

Pensez-vous que ce dessert est adapté dans la restauration collective , et que pourrait-on améliorer ?

Il faudrait prévoir des contenants en bambou ou recyclables.

Lors de cette journée, les fournisseurs ont pu échanger avec les élèves, avez-vous discuté avec eux, quel est votre sentiment ?

Oui j’ai pu discuter avec eux et je suis content de leur retour, ils ont trouvé le dessert très bon et étaient ravis de rencontrer « le Chef Patissier ». Voir le bonheur dans leurs yeux m’a énormément touché.

Fournissiez-vous les cantines avant et si non, pourquoi ? 

Non, car je pensais que cela serait trop lourd au niveau administratif et compliqué de rentrer en contact avec elles.

Continuerez-vous à participer aux prochaines « Cantines à l’unisson » et proposer vos produits ?

Avec grand plaisir, biensur, même si cela demande beaucoup d’organisation en une journée : 11000 parts servies pour cette édition des Cantines à l’Unisson 4 !

Faire plaisir aux enfants étant mon moteur lors de cette journée.